Etrange automne


Pour les retardataires, nouveaux, distraits, .... voir les épisodes précédents
Quoi d’étrange cet automne ? Une météo assez classique, la fin de l’été chaud et sec qui se prolonge un peu, des pluies qui arrivent enfin, un peu de froid (très légères gelées), un peu de neige,...nous avons vu passer toutes les saisons, une période de transition entre l’été et l’hiver, rien d’anormal jusque là si ce n’est des températures plutôt douces en décembre. Mais l’automne est la période de chute des feuilles et c’est là que ce fut étrange. Alors que quelques feuilles commençaient à tomber à la fin de l’été, grillées par la sécheresse, une fois les pluies arrivées, elles ont mis beaucoup de temps à jaunir, puis à tomber, rien avant la mi-novembre et les dernières feuilles sont tombées mi-décembre, mes jeunes semis de pommiers dans la pépinière ont même encore leurs feuilles vertes. J’ai comme l’impression qu’après cet été caniculaire, à l’arrivée des pluies, les arbres ont voulu en profiter un peu et ont décidé de prolonger et de profiter de cette eau tant attendue avant de s‘endormir pour l’hiver. Je vous passe cette fois mon discours inquiet sur les changements climatiques, mais quand même… et pendant ce temps la COP25 fut encore un grand carnaval! Je crois plus au père Noël qu’à de futurs engagements sérieux des états, il va falloir ne compter que sur nous tous pour que ça change.

Bref, à part ça rien de très neuf: le bilan potager est assez mitigé comme je vous le disais dans l’épisode précédent, mais il y a encore quelques légumes et quelques conserves. Nous avons récolté du raisin jusque fin novembre, juste avant la petite gelée, et il se conserve bien, on vient de terminer les dernières grappes.
Et, devinez quoi, 2 mandarines et bientôt des citrons, encore en pots pour l’instant et rentrés sous la serre (non chauffée), ce sont des variétés résistantes normalement à moins 10°: Mandarinier Satsuma, Citronnnier Meyer et Limequat qui devraient être plantés en pleine terre la saison prochaine.
image IMG_20191219_091419.jpg (3.9MB)
mandarine satsuma
image IMG_20191219_091438.jpg (3.6MB)
Citronnier 4 saisons

Et puisqu’on parle des fruitiers, j’ai encore planté une cinquantaine d’arbres et arbustes fruitiers cet automne, peux pas m’en empêcher. Cela va du noisetier au groseillier, en direct de ma pépinière pour une bonne partie, et quelques achats à ma foire préférée à St Jean du Gard. Au rayon des nouveautés, un nectarinier, un cognassier Aromatnoya dont les fruits peuvent se manger sans être cuits et un Sorbopyrus Shipova, non pas un truc exotique mais croisement entre l’allouchier (sorbus aria) et le poirier, appelé aussi poirier de Bollwiller,... Il faudra encore quelques newsletters avant de vous dire ce que ça donne.
Et vu que le boulot au potager s’est un peu calmé, j’ai pris le temps de répertorier ma folie planteuse. Depuis 2011, 250 arbres plantés ou greffés, une bonne cinquantaine d’espèces et plus de 160 variétés. Sans compter ceux que j’ai plantés ou greffés dans le terrain à l’abandon du voisin. Et je ne compte pas m’arrêter là, en faisant mon recensement j’ai encore vu plein de place, surtout pour les petits fruits bien sûr, car côté hautes tiges, par contre, ça commence à saturer.

Le travail au potager a surtout été de nettoyer, mettre un peu de compost et fumier sur ce terrain très pauvre mais qui s’améliore chaque année, puis du paillage.

A côté de ça, le boulot de saison fut plutôt ébranchage et broyage des branches, un peu d’abattage (beaucoup moins d’arbres abattus que plantés je vous rassure) et des travaux d’amélioration et d’entretien, pas mal d’heures passées à mettre de belles bordures en lauzes (la lauze est une pierre de schiste plate utilisée dans le temps dans cette région pour faire les toitures).

Déception par contre du côté des poules qui ne se sont toujours pas mises à pondre, un peu trop jeunes encore et n’ayant pas démarré leur ponte avant l’automne, elles ne le feront sans doute plus avant le printemps, de toute façon c’est ça ou la casserole, non mais … Ceci dit j’aurais du mal, c’est trop cool comme compagnie quand je suis dans le jardin.

Côté vie sociale, j’ai aussi à vous raconter au sujet de notre église. Et oui dans ce petit hameau nous avons un château et une église. Le château avait déjà été un peu restauré et habité puis a été racheté par un couple de Belges (encore!) et superbement restauré. Juste à côté une petite église, pas en très bon état, désacralisée mais dans laquelle les habitants ont déjà fait quelques activités. Et voilà que les propriétaires du château voudraient la racheter, le maire aimerait s’en débarrasser pour trois sous mais me convoque (vu que je me suis un peu investi dans les relations avec le conseil communal) pour que je relaie ce projet aux habitants et demande leur avis. Il nous a donné 2 mois pour y réfléchir. Mais bien que les gens ne soient pas de fervents catholiques, c’est leur église, on y passe quand on veut, certains vont parfois y méditer un peu et potentiellement, si on la restaure un peu, elle pourrait être une petite salle pour diverses activités du village. Même si les acheteurs sont disposés à ce qu’on l’utilise à l’occasion, elle ne serait plus un lieu public accessible à tous. Et comme nous sommes un peu anti-capitalistes (c’est juste à côté de l’Ardèche ne l’oublions pas), la privatisation d’un bien public par des gens riches, ça ne passe pas bien. Donc enquête, réunions, inquiétudes, lettre à la mairie pour nous laisser le temps et finalement le conseil municipal nous écoute et décide de ne pas vendre pour l’instant, leur mandat se terminant dans 3 mois. Ouf… une victoire de la démocratie...Mais à nous de trouver des solutions pour éviter que le bâtiment ne s’écroule et ne cause des dommages à un bâtiment annexe au château. Nous en sommes là, ça risque de bien nous occuper en 2020. Et d’ailleurs j’en profite si vous avez quelques billets, ça peut servir (ils ont bien réussi à trouver des sous pour Notre Dame de Paris, pourquoi pas nous pour Elze).

Nous préparons aussi les futures élections en mars 2020, un groupe essaie de mettre en place une démocratie participative, à suivre…

Nanou se plait plutôt bien à son boulot, bien que ce soit parfois un peu fatiguant et qu’elle ait du coup moins de temps pour d’autres choses. Elle continue néanmoins à crocheter, à participer à des fêtes de la laine et espère encore developper un projet laine qui tient la route. Elle continue aussi la clarinette.

Ayla se plait bien à son internat, les notes suivent plutôt bien et elle vient de fêter ses 15 ans et qui dit 15 ans dit aussi le temps des amours. Elle a aussi un cours de danse qui lui plait vraiment bien, tellement que le we de gala qui a lieu le we du doudou, elle nous a dit qu’elle ne reviendrait pas avec nous !

Et toujours notre moment social du samedi matin avec le soutien aux viticulteurs locaux ...
image 79339223_10221681343049425_5782728174739652608_n.jpg (96.6kB)

Voilà voilà, nous nous apprêtons à affronter l’hiver que nous espérons pas trop rude.

A bientôt