Elze-épisode 3 : Le printemps


Nous revoilà, avec un peu de retard, pour des nouvelles du printemps à Elze.
Pour ceux qui auraient été les épisodes précédents, cliquer ici
Tout comme la fin de l'hiver, le début du printemps fut ensoleillé, avec des températures presqu'estivales et, comme je vous le disais dans le précédent journal, j'espérais un printemps pas trop sec. Ce ne fut pas le cas, après ce beau début de printemps, une période plus fraîche fin avril début mai et quelques périodes de pluies rassurantes pour le potager et les réserves d'eau pour cet été.
Les saints de glace étaient un peu en avance et les températures sont remontées début mai; la seconde partie du printemps a été radieuse et s'est même terminée par une canicule pour fêter l'arrivée de l'été.

Pour ma part, ce printemps était attendu avec impatience pour enfin démarrer ma première saison complète au potager, j'en ai déjà un peu parlé dans notre précédent journal. Avec cette histoire de toit (voir épisode précédent), mes terrasses avait pris un peu de retard, donc j'ai poursuivi leur réalisation tout en faisant les semis et plantations dans les terrasses déjà en place.
Beaucoup de temps consacré au potager pour remplir la bonne vingtaine de terrasses de 3m de long.
Nous avons aussi fait l'acquisition d'une serre tunnel de 3m sur 6m, ce qui permettra d'avoir des tomates, aubergines, poivrons,piments, un peu plus tôt et peut-être des melons. Mais surtout cela permettra ensuite de prolonger la saison et de la démarrer plus tôt et donc gagner en autonomie.

Le démarrage des semis a été un peu capricieux avec un début de printemps précoce et chaud mais un passage froid en avril. Mais ça y est ça pousse de partout. Et je ne vous dis pas le nombre de plants de tomates. On avait fait nos semis nous-même et ça a bien marché, du coup il y en avait des dizaines. Tant mieux me direz-vous, pas vraiment... je vous explique. Pour ceux qui ne connaissent rien en potager, sachez que pour vos pré-semis en pot, soit vous semez dans un bac et que vous repiquez les plus beaux en pots, soit vous mettez 3 ou 4 graines dans un pot pour être sûr qu'au moins un graine germera et vous gardez la plus belle si plusieurs ont germé. Et c'est souvent ce qui se passe, la plupart du temps, beaucoup de graines germent et il faut éliminer et là j'ai un problème: je ne sais pas jeter un plant, donc je repique quasi tout, d'abord en pots, il y en a partout et puis je ne sais plus où les mettre. J'en donne à des voisins, des amis, à la bourse aux plantes de Malons mais il en reste toujours. A ça vous ajoutez que lors des bourses ou foire aux plantes, je suis souvent tenté d'en reprendre l'une au l'autre d'une variété que je n'ai pas. Bref au final il doit y en avoir une quarantaine disséminées dans le jardin, cœur de bœuf, green zebra, noire de crimée, june pink, jaune bleue, etc et des tomates cerises . Pour les courges c'est un peu le même topo mais quand même un peu moins.

Donc voilà, en ce début de l'été, quasi tout l'espace du potager est semé, planté: oignons, carottes, navets, bettes, céleris, patates, maïs, salades, choux, haricots, concombres …

Côté récolte on a eu pas mal de pois et pois mange-tout, nous n'achetons plus de salade depuis la mi-mai et plus avant longtemps, quelques radis, premières mini carottes, les premières courgettes. Nous attendons la suite avec impatience, avec la serre, les aubergines et tomates ne vont pas tarder. Mais pour l'autonomie en légumes, ce ne sera probablement pas encore cette année.


image IMG_6207.jpg (0.5MB)
le premier piment

image IMG_6210.jpg (1.9MB)
les débuts du potager

image IMG_6225.jpg (2.1MB)

image IMG_6228.jpg (2.3MB)

image IMG_6226.jpg (1.7MB)
La serre, tomates aubergines et peut-être melons

Et du côté des perpétuels, découverte de l'oignon Toga, oignon perpétuel dont on prélève les tiges pour mettre dans la salade, Nanou en raffole, la mâche perpétuelle qu'on pourrait appeler « plus tu coupe, plus ça pousse » et la plante huître (mertensia maritima) dont les feuilles ont vraiment un goût d'huître.

image IMG_6225.jpg (2.1MB)
l'oignon Toga
image IMG_6225.jpg (2.1MB)
une variété de physallis, la cerise de terre

Pareil pour les fruitiers, encore trop jeunes pour bien produire, mais on a déjà eu quelques fraises, framboises et groseilles. On a aussi goûté nos premières caseilles, croisement entre le cassis et la groseille et on aura quelques pêches et prunes et nos premières amandes si tout va bien. A noter aussi le nashi qui porte quelques fruits.
Heureusement notre super figuier va aussi nous régaler.
Les greffes du printemps ont en partie réussi, les cerisiers et pommiers mais pas les greffes d'abricots, pêches et de prunes, donc seconde session, zut.

image IMG_6221.jpg (0.8MB)
Le Nashis : premiers fruits

image IMG_6222.jpg (0.8MB)
Premières amandes

Enfin la pépinière commence doucement: semis et boutures de vignes, pêchers, abricotiers, pruniers, kiwis, figuiers, groseilliers classiques ou à maquereaux, cassis, akebia, mûroises, pour les fruits, mais aussi quelques aromatiques ou légumes perpétuels.

Bref un printemps bien chargé au potager mais passionnant.

Côté aménagements pas grand-chose puisque j'ai surtout été occupé au jardin, en plus de tout ce que je viens de vous raconter il y a le débroussaillage, ça ne pousse pas qu'au potager, la lutte contre ces &@#§ % de ronces, les châtaigniers qui rejettent ou se ressèment partout, le broyage des tas de branches etc.

Mais y a pas que le boulot dans la vie, le côté social à Elze et dans la région est toujours aussi agréable, soirées auberges espagnoles, à Elze ou parfois dans un village voisin, apéros du samedi matin, on connaît plein de gens, on appelle les vendeurs du marché par leur prénom, on dirait que tout le monde connaît tout le monde et on a déjà l'impression d'êtres des autochtones. Le mois prochain on fête notre premier anniversaire comme résidents à Elze, une petite fête en perspective et on re-signe pour un an de plus sans hésitation.

La brève de Nanou :

Depuis que nous sommes ici, le temps passe à une vitesse de dingue…..
Le gros évènement pour moi est l'organisation d'un vide grenier, entendez brocante, avec une zone artisanale, si vous êtes dans le coin le 20 août, venez nous dire bonjour ! Faut croire que la brocante de Temploux allait me manquer…

Tous les mercredi matin ou presque sont consacrés à « l'atelier tissons des liens », nous nous retrouvons souvent entre femmes pour tricoter, filer, crocheter, faire du macramé et améliorer nos techniques en partageant nos savoirs. Une fois, nous nous sommes fait envahir par les hommes qui sont venus nous apprendre à faire un réchaud à pyrolyse. Allez voir sur you tube c'est fabuleux ce que l'on peut faire cuire avec deux brindilles de bois.

Nous avons aussi, avec des gens d'autres hameaux alentours, ré-ouvert un chemin pour aller dans une vallée proche. Du coup en travaillant pour la communauté nous découvrons d'autres personnes, ainsi que d'autres savoirs comme les coins à champignons….mmmhhh.

Ce printemps a aussi été marqué par le départ de Marie-Thé et Hubert, qui ont définitivement quitté le château, c'est pas facile de les voir partir. Les nouveaux sont des Belges, ils sont sympas.

Le temps des sirops de thym et de romarin est revenu, les crumbles aux fruits sont délicieux, je vous recommande particulièrement celui à la mirabelle/ framboise, un délice.

L'été débute à peine, le rythme s'accélère encore, car des balades sont prévues, des vides-greniers afin de continuer a vendre ce que l'on a en trop ; et, ah oui, j'allais oublier de vous dire que l'on avait un nouveau pensionnaire, il s'appelle Tulsi (c'est le nom du basilic sacré en Inde) c'est un croisement Border Collie et Smoyède super joli, et super sympa, même avec nos chats.

Nous vous souhaitons un bel été, on se retrouve en automne.